• 1ÈRE AGENCE INDÉPENDANTE
    DE MARKETING OMNICANAL EN FRANCE

    SEULS COMPTENT LES RÉSULTATS DE NOS CLIENTS.

    EN SAVOIR +
  • FUSION MARKETING

    LA MÉTHODOLOGIE DE PILOTAGE À LA PERFORMANCE

    EN SAVOIR +
  • SENIOR

    NOTRE EXPERTISE POUR TOUCHER LES SENIORS CONNECTÉS ET NON CONNECTÉS

    EN SAVOIR +
  • CONTENT MARKETING

    DÉVELOPPEZ LA «SUBSTANCE» DE VOTRE MARQUE

    EN SAVOIR +
  • JOIN US

    MAETVA RECRUTE, VENEZ PRENDRE VOTRE PLACE DANS L’ÉQUIPE !

    POSTULER

Il faut mettre la stratégie et les objectifs avant les supports. Ni digital, ni print mais tout, seules les ventes comptent. Les supports et médias principaux sont utilisés en symbiose et connectés entre eux. Il ne s’agit plus d’utiliser un seul média, ni d’en utiliser plusieurs de façon indépendante les uns des autres. Laisser le marché décider de la stratégie.

1ÈRE AGENCE INDÉPENDANTE

DE MARKETING OMNICANAL EN FRANCE



Seuls comptent les résultats de nos clients.

1988

ANNÉE
DE CRÉATION


18 M€

DE CHIFFRE
D’AFFAIRES
SUR 2015

+90

COLLABORATEURS

UNE AGENCE INTÉGRÉE

6 agences expertes et autonomes



MAETVA COMMUNICATION

Communication intégrée / marketing opérationnel / packaging et édition / media-planning / communication franco allemande / conseil en communication de marques. 25 collaborateurs.



MAETVA DIGITAL

Digital / e-marketing / création de sites multi plateformes, sites e-commerce, intranet /multimédia / référencement / création de contenus / community et content management / Richbook. 10 collaborateurs.



MAETVA MARKETING CLIENT & VAD / LEADENCY

Vente à distance et e-commerce / marketing direct / datamining / analytique / marketing relationnel / génération de leads. 25 collaborateurs.



MAETVA RELATIONS PRESSE

Relations presse online et offline / relations publiques. 5 collaborateurs



AUGUSTE ET LOUISE

Événementiel / production de films et vidéos. 10 collaborateurs.



PARISHANGHAI

Création de contenus / community et content management / serious gaming / marketing mobile / création digitale et stratégie gaming / études marketing, méthodes de prévalidation / réalité augmentée. 20 collaborateurs.

NOS MÉTIERS



STRATÉGIE  MARKETING ET CRÉATION

Brand content, Storytelling, stratégie conquête, fidélisation, VAD, Online / Offline.



DATA

CRM, Datamarketing, analytics



DIGITAL

Création responsive, E-commerce.



ENGAGEMENT

Lead, SEM / SEO, Social.

FUSION MARKETING

La méthodologie de pilotage à la performance

LA MÉTHODOLOGIE QUI VOUS CORRESPOND

  • Audit de l’existant

  • Définition de la stratégie marketing

  • Préconisations

  • Tests

  • Analyses & learn

  • Exécution et contrôle

L’ÂGE D’OR DE LA SILVER ÉCONOMIE

Comment choyer le marché des seniors ?


LES SENIORS
REPRÉSENTENT
150
MILLIARDS
D’EUROS

DE REVENU
ANNUEL

Quand on sait que Philippe Starck travaille sur le design d’une ligne de déambulateurs, on comprend que les seniors sont déjà le phénomène marketing à ne pas manquer.
Mais comment leur parler et surtout, comment être entendu ?


LE POTENTIEL DES SENIORS, UNE LOGIQUE STATISTIQUE IMPLACABLE

Le haut potentiel du marché des seniors est une réalité statistique et économique.
Plus d’un tiers des Français est âgé de plus de 60 ans. En Europe, entre 2000 et 2025, la proportion des personnes âgées passera de 20,3 % à 28,8 % de la population… Une augmentation de 42 % ! Ce boom touche et touchera tous les secteurs. Les seniors sont aussi ceux qui détiennent le plus fort pouvoir d’achat : ils représentent 150 milliards d’euros de revenu annuel disponible. Leur pouvoir d’achat devrait augmenter de 15 % d’ici 15 ans.

La Silver économie, ou marché des seniors, est donc loin d’être grisonnante… Elle est même plutôt argentée, voire dorée. Les professionnels du marketing le comprennent, et chez maetva, les seniors sont à l’honneur depuis plus de 20 ans.

LA SILVER ÉCONOMIE CONCERNE PRESQUE TOUS LES SECTEURS DE LA CONSOMMATION

Si maetva accompagne ses clients avec succès sur le marché des seniors depuis toujours, les entreprises et les politiques s’engagent progressivement dans le secteur. Le 1er juillet 2013, la Silver Valley a vu le jour à Ivry-sur-Seine. Elle rassemble 50 entreprises de l’économie senior, proposant des solutions innovantes pour cette cible.

Car l’innovation à développer pour les personnes âgées est gigantesque. L’équipement de la maison, dans lequel maetva est impliqué en collaborant avec de nombreux clients dans ce secteur, en est un exemple. Compte-tenu du vieillissement de la population, les seniors sont de plus en plus amenés à rester à domicile, nécessitant ainsi une maison toute équipée.

Comment aborder les seniors sur les sujets sensibles de vieillesse, santé et sécurité ? Expert du comportement des seniors et de la communication qui leur est adaptée, maetva peut vous accompagner sur ce marché. Et bien d’autre secteurs sont concernés par la Silver économie : la santé, le bien-être, la gastronomie,…

L’AGENCE MAETVA, EXPERT DES SENIORS DEPUIS 20 ANS

Les seniors sont des consommateurs exigeants et des lecteurs attentifs. Ils nécessitent un marketing de contenu particulièrement soigné : support, ton, mix marketing, garanties, conditions, authenticité… chaque détail compte !
Agence intégrée, maetva a construit depuis longtemps son expertise dans le marketing des seniors, notamment en vente à distance, où une connaissance forte du marché est indispensable. Pour votre projet de communication à destination des seniors, maetva peut vous aider à déterminer votre cible et ses besoins, en connaissance de leurs habitudes de consommation et des supports de communication qui feront mouche.

DÉVELOPPEZ LA « SUBSTANCE » DE VOTRE MARQUE.

Parlons marketing de contenu avec Serge Valentin.

Serge Valentin, co-fondateur associé de maetva, auteur primé et spécialiste de la création de contenus à forte valeur ajoutée, revient sur le marketing de contenu en 5 questions clés.

1. Le marketing de contenu est-il juste un concept à la mode ou une profonde remise en cause de la communication des marques et des entreprises face à des consommateurs qui évoluent dans leurs attentes ?



SERGE VALENTIN : C’est une appellation à la mode, mais qui regroupe des pratiques anciennes jusque-là seulement utilisées par certains direct marketeurs. Il est vrai que le consommateur y est sensible. Il est toujours agréable d’en savoir plus sur un produit et l’entreprise qui le propose, cela ajoute de la valeur. Ce qui est intéressant, c’est que ce qui était vrai pour le Champagne, les vêtements de luxe ou les produits culturels, devient aussi vrai pour, disons, des boulons ou des stylos à bille… 


2. Quelle est votre propre définition du marketing de contenu que vous préférez baptiser “substance” ?



SV : Il s’agit d’une stratégie de communication qui va au-delà de ce que les entreprises communiquaient jusqu’à présent, c’est-à-dire les bénéfices produit, les prix, les promotions et un message publicitaire, surtout destiné à développer la notoriété et l’image de l’entreprise et de ses produits. En gros, le content marketing regroupe tout ce qui n’est pas directement un message commercial. Mais bien sûr, le but ultime reste de vendre.


3. Maetva a-t-elle des exemples de succès du marketing de contenu parmi ses clients ?



SV : Des dizaines, si ce n’est des centaines. Nous avons toujours pensé que la meilleure façon de vendre n’était pas de vendre, mais de donner envie d’acheter. Et cela passe par la mise en avant de contenus qui, globalement, doivent développer la “substance” de l’entreprise, de ses marques, de ses produits, pour renforcer le lien avec le consommateur, et donc sa fidélité. Nous l’avons toujours beaucoup pratiqué pour les produits gastronomiques ou le vin, qui sont des secteurs naturellement riches en contenu, mais aussi pour des produits de santé, d’équipement de la maison… et même en B to B !

4. Est-ce l’explosion du digital et la crise économique qui ont provoqué l’éclosion du marketing de contenu ou existe-t-il d’autres phénomènes sous-jacents ?



SV : L’explosion du digital, assurément. Cela est désormais si facile et peu cher de publier du contenu, même lorsque l’on est une toute petite entreprise. Textes, vidéos, images… Hélas, tout cela devient cacophonique, notamment sur les réseaux sociaux, et l’on voit de ces bizarreries ! Il y a beaucoup de travail d’amateurs qui fait plus de dégâts qu’autre chose. Je pense qu’il devient de plus en plus important de savoir ce qu’il ne faut pas faire, plutôt que de savoir ce qu’il faut faire. En résumé, le content marketing marche formidablement mais, encore plus qu’ailleurs, il faut une démarche réfléchie et, surtout, vraiment professionnelle. Ce qui ne coûte pas grand-chose ne rapporte rien, hélas.


5. Avec la crise, on pourrait penser que les consommateurs sont plus attirés par le prix que par le contenu. Il n’en est rien ?



SV : Si, bien sûr, et c’est ce qui met précisément le contenu au coeur des enjeux économiques. Si on laisse le prix être le seul critère d’achat et à moins d’ententes entre concurrents (ce qui est simplement illégal et devient impossible dans une économie mondialisée), nous allons tendre vers des marges minuscules ou vers plus de marge du tout, d’autant que le web a apporté la comparabilité des prix. Un bon contenu ajoute forcément de la valeur à un produit. Il permet donc d’en maintenir le prix, donc la marge.

Virtuellement, on dit au consommateur : “Je te donne des histoires, davantage d’informations, de la relation, voire de l’affection. En échange, tu acceptes d’acheter et de réacheter (la fidélité devient la clé principale) mon produit à un prix raisonnable.”
Face à cet enjeu majeur, le marketing de contenu est l’opposé d’un gadget inventé par quelques publicitaires désœuvrés du 16e arrondissement !

QUELQUES RÉFÉRENCES

BANQUE & ASSURANCE



 

CARITATIF



 

MAISON & BATIMENT



 

SANTÉ & BEAUTÉ



 

TOURISME



 

VIN & GASTRONOMIE



 

CONTACT

Agence Colmar

28 avenue Clemenceau 68000 Colmar


Agence Paris

13 rue Sainte Cécile 75009 Paris


Serge Da Silva

Directeur du Développement commercial


COLMAR     PARIS     STRASBOURG     MULHOUSE     BORDEAUX