Aller au contenu principal
Interviews

"Voisins solidaires" La plateforme d’entraide du Conseil départemental du Haut-Rhin

4 questions à Benoît Liebenguth, Directeur de Clientèle chez Maetva.
avatar_maetva
Rédaction Maetva
Rédaction Maetva
Le Mardi 4 août 2020 - 16:15
Le Conseil départemental du Haut-Rhin a lancé sa plateforme d'entraide : voisins-solidaires.haut-rhin.fr
Le Conseil départemental du Haut-Rhin a lancé sa plateforme d'entraide : voisins-solidaires.haut-rhin.fr

La plateforme « Voisins solidaires » : L’histoire de ce bel élan de solidarité.

1. Benoît, tu es Directeur de Clientèle depuis 13 ans, avec une solide expérience des problématiques institutionnelles chez Maetva. Peut-on en savoir plus ?

Nous avons chez Maetva, des clients institutionnels fidèles que nous accompagnons en stratégie de communication et digitale depuis de nombreuses années, comme des communes importantes, des départements, le Grand Est, plusieurs acteurs du logement social, ou encore la Chambre des Métiers. Nous avons d’ailleurs glané plusieurs prix nationaux, dont à Cannes.

Cela nous permet d’avoir une vraie légitimité et de bien maîtriser la problématique des institutions qui, de plus en plus, souhaitent apporter de la proximité et des services aux usagers, d’où un vrai savoir-faire de Maetva dans l’élaboration de recommandations et de stratégies opérationnelles.

Benoît Liebenguth, Directeur de clientèle chez maetva depuis plus de 13 ans
Benoît Liebenguth, Directeur de clientèle chez Maetva depuis plus de 13 ans

2. Quel était l’idée/le projet de départ de Voisins solidaires ?

Le Conseil départemental du Haut-Rhin a souhaité prolonger l’élan de solidarité qui s’est créé lors de la crise sanitaire et nous a consultés pour réaliser une plateforme d’entraide entre voisins : Voisins solidaires.

L’idée était de maintenir ce lien entre les habitants en leur permettant de mettre en relation des particuliers qui proposent leurs services et des citoyens qui sont en demande d’aide. L’échelle de proximité du projet était le quartier, la rue, voire même la cage d’escalier d’un immeuble.

L’objectif est d’améliorer le quotidien des personnes que le confinement a mis en difficulté, comme les personnes âgées, les parents isolés, les habitants les plus fragiles…

La demande était la suivante : mettre en ligne dans un temps très court une plateforme permettant connecter les personnes en attente d’une aide et celles qui seraient prêtes à rendre ce service.

Concrètement, voici quelques idées d’aides proposées par la plateforme : courses, aide aux devoirs, garde d’enfants, aide alimentaire, aide au déplacement…

Tous voisins, tous solidaires ! Ce qui nous relie nous rend plus fort !

3. Quelles sont les spécificités techniques de cette plateforme ?

Maetva a mobilisé une équipe technique dédiée pour mettre en oeuvre cette plateforme en un temps record. Le site « Voisins solidaires » a vu le jour en à peine quelques semaines. Avec un travail organisé à distance en plein confinement, la plateforme a pu être rapidement opérationnelle et mise en ligne après validation des contenus par la Direction de la communication du Département du Haut-Rhin.

Les fonctionnalités de géolocalisation des demandes et propositions d’aides permettent d’apporter une réponse au plus près des demandes. Qu’il s’agisse d’un particulier, d’une entreprise, d’une association ou d’une structure publique/privée. L’affichage de la date permet également de trier les demandes en fonction de leur récence.

Voisins solidaires

4. Quelle est l’origine de la démarche ?

Ce projet de solidarité est à l’initiative de Brigitte Klinkert, Présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin au moment de la crise du Coronavirus et qui depuis a été nommée Ministre déléguée à l’insertion. Elle a été en première ligne dès les premiers jours du confinement et elle a observé de près les solidarités qui se sont spontanément mises en place dans toutes les strates de la société alsacienne : au niveau des entreprises, des institutions, des associations, des habitants. Elle-même a initié des solidarités par exemple pour permettre l’évacuation de malades vers l’Allemagne et la Suisse.

Toutes ces solidarités de proximité ont été autant de solutions très concrètes à la crise du Coronavirus. Elles ont rapidement apporté des réponses en complément de celles apportées par les pouvoirs publics.

Brigitte Klinkert avait engagé avant la crise de premières réflexions pour valoriser les solidarités de voisinage et la crise n’a fait ainsi que conforter sa vision de l’action publique. L’action publique doit nécessairement promouvoir et être « irriguée » par les initiatives ou générosités citoyennes. Il en va de la pérennisation de notre modèle de société solidaire.

Postez vos propositions ou demandes d’aide sur voisins-solidaires.haut-rhin.fr

C’est ainsi que la Collectivité s’est inscrite dans le projet « Département Solidaire » porté par l’association nationale « Voisins Solidaires ». Elle a été le premier département à ainsi s’engager. Près d’une vingtaine l’ont depuis rejoint. La démarche haut-rhinoise repose aujourd’hui sur l’animation de la plateforme « voisin solidaire » et de premières actions de communication et d’ingénierie sociale.

Lancée à la mi-juillet, cette plateforme représente une belle initiative d’entraide citoyenne, locale et humaine ! C’est aussi un symbole : celui, encourageant, du monde d’aujourd’hui, pour construire celui de demain.

À lire aussi : La Vente à Distance de vins aux particuliers, 6 bonnes raisons de saisir cette opportunité.

Back to top