Aller au contenu principal
Nos expertises

Vente de produits en ligne : les tendances du e-commerce

avatar_maetva
Rédaction Maetva
Rédaction Maetva
Le Vendredi 14 août 2020 - 14:48
Votre secteur d’activité est-il adapté au e-commerce ? Il y a fort à parier que oui.
Votre secteur d’activité est-il adapté au e-commerce ? Il y a fort à parier que oui.

Que vous soyez une entreprise qui souhaite étendre son activité sur Internet ou un entrepreneur qui souhaite se lancer dans la vente en ligne, mieux vaut être au fait des dernières tendances du e-commerce.

Objectifs ? Comprendre le potentiel du commerce en ligne pour votre activité et identifier la meilleure façon d’accroître vos ventes sur Internet.

Retour sur le secteur (très) porteur du e-commerce et le meilleur moyen d’atteindre vos potentiels clients.

Vente en ligne : les tendances du e-commerce

Commerce électronique : un marché en constante évolution

Le e-commerce, un secteur en plein développement. En effet, les ventes sur Internet (produits et services confondus) ont franchi le cap des 100 milliards d’euros en France d’après l’étude Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) réalisée en 2020. Cette année, pas moins de 200 000 sites français devraient enregistrer près de 2 milliards de transactions, et ce, malgré la crise qui secoue la planète. Des indices qui marquent une croissance moyenne de 13% par an depuis ces 4 dernières années.

Des indicateurs en hausse et pour cause, les comportements des consommateurs évoluent : 78,3% des internautes achètent sur Internet avec une forte montée des achats sur mobile. En effet, l’étude révèle plus de 3,1 millions d’acheteurs supplémentaires sur mobile par rapport à 2018 !

En réponse à ces nouveaux modes de consommation, le secteur du e-commerce s’adapte. Diversification des modes de paiement en ligne et des modes de livraison, essor des places de marché (marketplaces) souvent plébiscitées par les TPE et PME… Les évolutions ne manquent pas, tant sur les services dédiés au e-commerce que sur les stratégies e-business (inbound marketing, promotions, gestion des stocks, SEO, e-mail marketing).

Bon à savoir : on définit le commerce électronique par toute transaction commerciale effectuée à distance entre un acheteur et un vendeur par l’intermédiaire de réseaux informatiques (Internet).

Différents modèles existent dans l’e-commerce. Ils conditionnent la relation client.
Différents modèles existent dans l’e-commerce. Ils conditionnent la relation client.

Par ailleurs, le marché du e-commerce n’a pas vocation à cannibaliser le commerce traditionnel. Outre les marques qui décident de vendre uniquement des articles de grande consommation sur Internet (Daniel Wellington, Lou Yetu), combiner magasin physique et site e-commerce est un excellent moyen d’augmenter votre chiffre d’affaires sur différents canaux. Par ailleurs, faire de la publicité online et offline paraît inévitable pour promouvoir votre activité et assurer son développement.

À quoi faut-il penser avant de vendre sur Internet ?

D’après une étude Médiamétrie réalisée en 2019, 42% des consommateurs indiquent que si le produit acheté n’était pas en ligne, ils se seraient rendus dans un centre commercial. Concernant les autres points de magasins physiques, 32% se seraient rendus en grande surface, 16% en commerce de proximité et 16% dans un autre type de commerce.

Les différents types de e-commerces

Le commerce électronique regroupe différents modèles commerciaux qui vont souvent déterminer la relation entre le client et le vendeur :

  • Créer la version digitale du magasin physique : le site marchand est une extension de la boutique physique, en proposant sur Internet la vente de ses articles.
  • Le dropshipping : le site marchand ne dispose d’aucun stock. Un tiers (le fournisseur) envoie la commande directement au client. Une pratique peu recommandée pour des raisons éthiques, les articles étant souvent bas de gamme.
  • Le commerce d’affiliation : l’envoi de l’article ainsi que sa transaction sont réalisés sur le site d’un tiers. On peut prendre l’exemple d’entreprises qui vendent et font envoyer leurs produits par Amazon.
  • L’adhésion : l’envoi périodique d’une commande sous forme d’abonnement pour assurer un revenu récurrent. Le milieu du cosmétique emploie souvent ce type de commerce électronique avec l’envoi de box mensuel.
  • La place de marché : l’entreprise choisit une ou plusieurs marketplaces comme Amazon ou Rakuten et met en vente ses articles sur ces plateformes.
  • Le commerce de services : un site de vente de formation ou encore de coaching.

Marché du e-commerce : quel potentiel pour votre business ?

Vente sur Internet : pour quels secteurs d’activité ?

Certains secteurs drainent indiscutablement le marché du e-commerce : le tourisme arrive en première position (46% en chiffre d’affaires), suivi de l’high tech (25,9%), de l’électroménager (20,4%), des produits culturels physiques neufs (19%), de l’habillement (14,7%), des produits de grande consommation (7,6% dont 6% sont générés par les drives), des meubles (7,3%).

Conseil business : quel produit vendre sur Internet ?

Le webmarketing, un outil puissant pour doper ses ventes.
Le webmarketing, un outil puissant pour doper ses ventes.

Cela ne signifie cependant pas que votre secteur d’activité, même de niche, ne peut tirer son épingle du jeu ! En effet, si toutes les entreprises peuvent tirer profit du commerce électronique, d’autres facteurs vont déterminer votre réussite ou votre échec. Notamment :

  • La confiance qu’ont les consommateurs en votre marque et en votre site : les transactions en ligne peuvent freiner l’achat de certains clients potentiels. Pour leur donner confiance en votre marque, les aspects techniques de votre site peuvent être la clé en utilisant notamment le certificat SSL (cryptage des données bancaires).
  • La concurrence : l’un des principaux enjeux sur Internet est d’être visible sur les moteurs de recherche comme Google. Pour se démarquer de la concurrence, des stratégies payantes (promotions en ligne) et naturelles (SEO, stratégie de contenu) sont déployées pour vous démarquer de vos concurrents.
  • Votre cible : certaines cibles sont moins à l’aise avec le canal Internet. On peut citer la cible junior ou senior. À noter cependant qu’il y a toujours des prescripteurs qui se renseignent en ligne. À l’instar des enfants adultes qui se renseignent pour leurs parents seniors, il y a également les parents qui se renseignent ou passent à l’acte d’achat pour leurs enfants !
  • La mise en avant de vos articles et de vos services : sur Internet, il n’est pas possible de toucher ou d’essayer votre produit. Il va falloir entrer dans les détails de l’article, sa description, ses bénéfices, ainsi que des visuels engageants pour convaincre votre potentiel client de passer commande.

Accroître vos ventes à distance : les avancées du marketing sur Internet

En complément, votre réussite dépendra des moyens déployés pour atteindre votre audience et générer des ventes. Au-delà de la création du site e-commerce, un investissement est nécessaire pour toucher précisément votre audience cible et gagner en visibilité sur Internet.

L’objectif est de faire vivre votre site e-commerce sur la durée pour en dégager des profits. Les technologies et les stratégies digitales évoluent constamment. C’est pourquoi faire appel à des experts du webmarketing vous permettra d’augmenter considérablement la visibilité de votre site et votre chiffre d’affaires.

Projet e-commerce : quelle agence pour vous accompagner ?

On distingue plusieurs méthodes marketing pour générer du trafic de qualité sur votre site, mais aussi maximiser vos conversions (ventes en ligne). Notamment : les dispositifs de référencement payant (achat de mots-clés, diffusion de bannières publicitaires, liens sponsorisés), le référencement naturel (SEO), la stratégie de contenu ou encore l’intégration des réseaux sociaux dans votre plan média.

Le saviez-vous ? Dès lors qu’on aborde la gestion d’un commerce en ligne, on parle de e-business (business électronique). Le business électronique marque une réelle différence avec le e-commerce, il va concerner toutes les techniques d’information et de communication utilisées pour améliorer l’efficacité de toutes les phases du processus de vente. On peut citer la conception de la boutique en ligne, l’analyse des statistiques du site ainsi que de nombreux leviers marketing comme l’usage des Big Data dans les publicités, l’inbound marketing, le SEO ou encore l’intégration de données clients dans des campagnes d’e-mailing.

Back to top